Nous aussi, nous ressentons encore les effets de Corona, c’est pourquoi nous nous concentrons sur seulement deux subventions de projets pour le moment.

Ghatronic

La Digi-Mechanics School a pu organiser des cours à Accra en mars 2022 pour les multiplicateurs en électricité, systèmes de gestion du moteur, dynamique du véhicule et est en train de créer une antenne à Kumasi, la deuxième plus grande ville du Ghana. Les premiers cours s’y déroulent depuis la mi-novembre.
https://ghatronic.com/news/

KDT Kujwe Development Trust à Siabuwa, Zimbabwe

Grâce au contact permanent d’un membre de notre association qui a enseigné à la “Siabuwa Secondary School” en 1986, nous avons appris que certains anciens élèves ont fondé une association.

L’association KDT est l’initiative pour le développement des infrastructures et l’amélioration de l’éducation pour la minorité Tonga qui y vit.

Actuellement, quatre puits ont été forés et des réservoirs construits pour trois écoles et une clinique. Les pompes à énergie solaire sont toujours manquantes. Ce projet d’eau communautaire Siabuwa est aussi financé par l’État du Bade-Wurtemberg par le biais de la Fondation pour la coopération au développement du Bade-Wurtemberg (SEZ).

Rapport de Helgard Ziegler, ancien enseignant au Zimbabwe, Siabuwa et membre de Chayo

Depuis que j’ai été enseignant dans deux écoles au Zimbabwe de 1985 à 1988, je m’intéresse au développement du pays. En particulier avec David, un ancien élève de l’école secondaire de Siabuwa, je garde le contact et suis informé de la situation actuelle. Siabuwa se trouve dans la région très sèche et sous-développée où vivent les Tongas.

David a saisi l’opportunité de l’éducation et a étudié avec succès à Harare avec mon soutien et est depuis très impliqué dans le travail social et le développement des infrastructures.

Début 2020, j’ai reçu un appel à l’aide de David : depuis octobre 2019, cette fois pendant la période de sécheresse prolongée, tous les trous d’eau et les quelques puits se sont asséchés et les gens et les animaux de Siabuwa souffrent de la grave sécheresse.

Ces points d’eau non protégés sont des plans d’eau stagnante, contaminés par des agents pathogènes et en même temps des abreuvoirs pour le bétail et des lieux d’abreuvement pour la faune.

Depuis des décennies, ils constituent le seul approvisionnement en eau de tout le district de Siabuwa, avec les quelques puits peu profonds (équipés de pompes manuelles).

David a découvert qu’à cette époque, il y avait un camion avec une foreuse pour le forage de puits à Binga, à environ 100 km. Pour le louer afin de forer à Siabuwa, il fallait 1800 $, qui devaient être disponibles en une semaine.

J’ai pu réunir l’argent très rapidement avec l’aide d’amis et l’envoyer immédiatement à David qui a passé un contrat avec la société de forage.

Au lieu du camion, un cyclone est arrivé, puis la pandémie avec verrouillage.

En avril 2021, j’ai soudain reçu une vidéo d’un forage et j’ai appris que tout se déroulait maintenant comme prévu.

L’association KDT, fondée par David et d’autres anciens élèves, a alors équipé les quatre forages de 2 réservoirs chacun et acheté un générateur à moteur diesel. Grâce aux réservoirs remplis, trois écoles, une clinique et tous les habitants des environs peuvent désormais être approvisionnés en permanence en eau potable.

Actuellement, pour remplir les huit réservoirs, le générateur doit être transporté d’un forage à l’autre avec un chariot à bœufs. Avec le temps, le générateur et le chariot à bœufs ne fonctionneront plus en raison de la charge trop importante et du transport constant sur les routes de gravier cahoteuses. Le pompage à la main est épuisant et les réservoirs ne peuvent donc pas être remplis.

Des puits à énergie solaire permettraient d’améliorer durablement l’approvisionnement en eau propre à partir de réservoirs constamment remplis à proximité. L’association KDT a donc élaboré un plan visant à équiper les forages de pompes à énergie solaire et à envoyer deux jeunes Tongas en formation au Polytechnic College de Bulawayo pour la maintenance. Pour ce projet, KDT nous a demandé un soutien financier.

Chayo a pu financer les frais de cours, y compris le matériel et le logement, avec les dons collectés en 2020 et 2021.En outre, un total d’environ 8500€ est nécessaire pour les pompes à énergie solaire, y compris le transport et l’installation.Nous vous demandons de soutenir ce projet afin que l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable des Tongas de Siabuwa reste durable.

https://www.chanceforafricanyouth.org/wp-content/uploads/2020/11/ChAYo-SEPA-Mandat-Spende.pdf